Devenez propriétaire
avec le prêt à taux zéro 2019 !

PTZ, tout ce qui va changer en septembre, dès la rentrée

eco-ptz-collectif-coproprieteL’année prochaine, le prêt à taux zéro (PTZ) permettra aux primo-accédants qui souhaitent investir dans l’immobilier de bénéficier d’une aide à l’accession recentrée sur les grandes agglomérations. Les néos acquéreurs qui souhaitent investir dans une ville située en zone B2 ou C ont donc jusqu’au 31 décembre pour finaliser leur projet. De son côté, l’éco-PTZ voit ses plafonds de ressource et la nature des travaux éligibles mis à jour.

PTZ en 2019, des projets finançables partout en France jusqu’au 31 décembre seulement

Le PTZ est réservé aux primo-accédants qui souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale. Attention, par primo-accédant, il faut comprendre ne pas avoir été propriétaire de son logement durant les deux dernières années qui précèdent une nouvelle acquisition. Sous réserve de respecter les plafonds de ressource, le PTZ peut financer un projet immobilier jusqu’au 31 décembre 2019, en zones rurales (B2 et C) dans l’ancien avec travaux, ainsi que partout en France dans le neuf ou la construction. Attention toutefois, en zone A, Abis et B1, le PTZ peut représenter jusqu’à 40 % du montant total du projet contre 20 % seulement en zone B2 et C. Compte tenu des délais nécessaires pour monter un dossier de financement, les ménages qui souhaitent bénéficier du prêt à taux zéro tout en investissant dans une ville moyenne comme Niort ou Auxerre doivent impérativement contacter leur banquier avant le mois de novembre. En effet, à partir de 2020, ce ne sera plus possible.

En 2020, le PTZ est recentré sur les grandes villes dans le neuf et les communes rurales dans l’ancien

Si le PTZ n’est pas remis en question en 2020, il est malgré tout recentré sur le neuf et sur les zones A, Abis et B1, seules éligibles au dispositif l’année prochaine. Le PTZ dans sa version 2020, ce sera donc : Une mesure moins connue, mais qui perdurera en 2020 concerne les acquisitions en HLM qui pourront toujours être financées jusqu’à 10 % par un PTZ.

L’éco-PTZ élargi depuis cet été

Durant l’été, c’est un nouveau décret qui a permis de dépoussiérer l’éco-PTZ. Une bonne nouvelle pour cette aide qui encourage les travaux de rénovation énergétique et qui est souvent jugée trop compliquée. Pour preuve, alors qu’au premier trimestre, 73 % des projets immobiliers dans le neuf étaient financés grâce à un PTZ, l’éco-PTZ a quant à lui vu ses demandes baisser de 28 % en 2018. Ainsi, en choisissant un seul poste de dépense, les ménages bénéficiaires pourront désormais profiter d’une aide pouvant aller jusqu’à 15 000 € contre 10 000 € aujourd’hui. Pour trois travaux ou plus, le plafond maximal reste cependant identique à 30 000 €. Depuis le 21 août, la dépose d’une cuve à fioul s’ajoute par ailleurs à la liste des travaux éligibles à l’éco prêt.