Devenez propriétaire
avec le prêt à taux zéro 2020 !

Le PTZ en 2020 en 4 chiffres

Le PTZ en 2020 en 4 chiffresL’immobilier neuf en majorité

La Société de Gestion de Financements et de la Garantie de l’Accession Sociale à la Propriété (SGFGAS) regroupe et publie les statistiques relatives à l’octroi de prêt à taux zéro. Les derniers chiffres difusés illustrent le marché de l’emprunt au premier trimestre 2020 et ne tiennent donc pas compte de la crise sanitaire liée au Covid-19. Seul constat : les modifications apportées aux conditions d’accès au PTZ pour la rénovation n’ont pas changé le profil des emprunteurs, ni les biens concernés. Au premier trimestre 2020, on compte 8 079 prêts aidés accordés. 80 % d’entre eux concernent un projet immobilier dans le neuf. Une répartition identique à celle du dernier trimestre 2019. Le PTZ reste donc un dispositif associé à des projets de construction ou d’acquisition d’un bien immobilier neuf.

Des bénéficiaires plutôt jeunes

La même constance est à souligner pour le profil type de l’emprunteur. Ainsi, l’âge moyen des bénéficiaires de PTZ reste 33 ans. Plus d’un prêt aidé sur deux a été accordé à des emprunteurs se situant dans la tranche 26-35 ans. Disposant généralement de ressources moins importantes que leurs aînés, il semble logique que les jeunes se tournent vers ce type de dispositif. En revanche, on note que le montant moyen du prêt accordé augmente légèrement, conséquence directe de la hausse des prix de l’immobilier sur l’ensemble du territoire. Le PTZ moyen était de 53 415 € (pour un emprunt total de 206 421 € en moyenne) début 2020, contre 50 738 € fin 2019.

Plusieurs CSP représentées

Si l’octroi d’un prêt à taux zéro est conditionné aux revenus, il est adressé à tous les emprunteurs, quelle que soit leur catégorie socio-professionnelle. Toutefois, les chiffres 2020 publiés par la SGFGAS montrent que certaines CSP apparaissent plus souvent que d’autres dans les profils d’emprunteurs de PTZ. 36 % des bénéficiaires du PTZ sont des employés, 23 % exercent des professions intermédiaires et quelques cadres respectant les plafonds de ressources y ont eu accès (15 %).

Les zones rurales encore très prisées

La décision de supprimer le prêt à taux zéro dans les zones rurales (zone C) ainsi que dans les villes moyennes (zone B2) pour les projets neufs avait semé la discorde. Lors du vote de la loi de finances pour 2020, le Parlement a finalement gagné le bras de fer face au gouvernement et le maintien du PTZ dans les mêmes conditions l’avait emporté. Les chiffres du premier trimestre 2020 donne raison au Parlement puisque 2 889 PTZ ont été accordés dans la zone C au premier trimestre 2020, soit plus d’un prêt taux zéro sur trois.