Devenez propriétaire
avec le prêt à taux zéro 2020 !

Il ne reste que quelques jours pour profiter du PTZ

communes-zone-b-c-suppression-ptz En 2020, le prêt à taux zéro qui finance une partie des projets immobiliers des primo-accédants va être modifié. Les jeunes ménages tout comme ceux qui se lancent dans un achat immobilier neuf ou une construction en zone rurale pour la première fois n’ont que jusqu’au 31 décembre pour profiter du dispositif afin d’acquérir leur résidence principale. Mais il faut tenir compte des délais pour monter un dossier de financement.    

Le PTZ, un prêt pour le financement partiel des résidences principales des primo-accédants

Pour acheter leur résidence principale, les primo-accédants, c’est-à-dire les ménages français qui n’ont pas acheté de bien immobilier durant les deux dernières années, peuvent compter sur le prêt à taux zéro (PTZ). Pour rappel, ce prêt est accordé sous conditions de ressources, en fonction de la zone géographique de l’achat, et ce, sans frais de dossier ni paiement d’intérêts qui sont tous deux supportés par l’État. Le PTZ n’est pas un prêt principal, il complète un autre financement tel qu’un crédit immobilier. Le montant accordé est également conditionné par le nombre d’occupants du futur logement.

93 % des communes françaises concernées par la suppression du PTZ

Le PTZ a été créé en 1995 en remplacement du Prêt d’Accession à la Propriété (PAP). Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de ménages en bénéficient même si les coups de rabot successifs et les conditions d’octroi parfois floues ont contribué à réduire le nombre de contrats. Ainsi, en 2018, 87 434 PTZ ont été accordés, en baisse de 29,2 % par rapport à l’année 2017. Cette diminution s’explique principalement par le recentrage du dispositif qui ne permettait alors plus de financer que 20 % d’un achat dans le neuf en zones B2 et C contre 40 % un an plus tôt. Cette année, les achats dans l’immobilier neuf concrétisés durant le 1er trimestre l’ont été à 73 % grâce au PTZ dont 47 % en zone B2 et C, les plus rurales. Officiellement, ces zones ne seront plus éligibles au dispositif à partir du 1er janvier 2020, ce qui laisse jusqu’au 31 décembre aux ménages qui souhaitent finaliser leur projet. Sauf que, compte tenu des délais nécessaires aux montages des dossiers de financement, les emprunteurs doivent en réalité pouvoir justifier d’une offre de prêt émise par une banque pour pouvoir prétendre au prêt à taux zéro. Les délais sont donc plus courts que prévus et les offres complètes doivent être déposées avant le mois de novembre. Reste que selon les professionnels de l’immobilier tels que l’union des Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB), la disparition du PTZ dans les zones rurales est une mauvaise nouvelle pour de nombreux ménages porteurs d’un projet immobilier à la campagne. Loin d’être marginale, cette suppression devrait pénaliser près de 93 % des communes françaises.