Devenez propriétaire
avec le prêt à taux zéro 2019 !

8 matériaux incontournables pour faire construire une maison écologique

eco-ptz-simplifiéPour des raisons éthiques ou par soucis de leur environnement et de leur santé, de nombreux ménages font aujourd’hui le choix de privilégier des matériaux écologiques lorsqu’ils décident de faire construire leur logement. Mais qu’est-ce précisément qu’un matériau ou un logement écologique ? Comment combiner écologie, performance énergétique et esthétisme ? Voici quelques conseils.

Qu’est-ce qu’un matériau écologique ?

On parle beaucoup d’écologie, de solutions pour protéger l’environnement, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Pour être considérés comme écologiques, des matériaux doivent impérativement provenir d’une source renouvelable, ne pas produire de gaz à effet de serre, ne pas mettre en péril la santé de ceux qui les prélèvent, provenir d’une production locale ou nécessitant peu de transport, durer dans le temps et être recyclables. Le recours à des matières écologiques doit également permettre de gagner en performance énergétique. Il s’agit par exemple de protéger du froid, au contraire de conserver la chaleur, ou d’offrir une meilleure isolation. Les matières écologiques ne doivent pas être toxiques ou mettre en péril les habitants de la maison.

Le bois et la brique : matériaux classiques qui combinent efficacité et design

Matériau écologique par excellence, le bois est, en plus, fort d’un succès qui ne se dément pas. Son aspect à la fois authentique et robuste est de plus en plus utilisé dans les constructions modernes, seul ou accompagné de structures métalliques pour un rendu plus industriel. Il faut dire que le bois offre un pouvoir isolant 15 fois supérieur à celui du béton en plus d’être résistant et recyclable. Il peut être associé à la brique et notamment les briques en terre cuite dites « monomur » qui sont très isolantes grâce à leurs alvéoles. Robuste, la brique consomme cependant beaucoup d’énergie pour être cuite.

Le chanvre, la terre crue et la ouate de cellulose : l’écologie par excellence

Même avec peu d’eau et sans traitement quelconque, le chanvre pousse partout assez facilement. Combiné à de la chaux, il se transforme en un béton particulièrement isolant ce qui en fait un matériau reconnu et apprécié des écologistes. Attention toutefois, il est sensible à l’humidité. Dans la même logique, la terre crue peut être utilisée comme telle ou pour fabriquer des briques. Locale, elle est alors très peu coûteuse et permet de réduire le bilan carbone de la construction. Quant à la ouate de cellulose, il ne s’agit de rien d’autre que de papier et de boue de papeterie, ce qui permet d’isoler des murs grâce à une solution recyclée donc peu coûteuse.

Moins connus, mais tout aussi performants : la paille, le liège et la laine de mouton

Souvent oubliée dans les éco-constructions, la paille permet pourtant de maximiser les performances du bois. Complété par de la chaux, ce mélange protège l’ouvrage du feu. Il offre une bien meilleure isolation que le parpaing et la laine de roche et est en plus moins polluant. Le liège pourrait être élu matériaux de construction écologique numéro 1 s’il n’était pas aussi onéreux. Excellent isolant thermique et phonique, il est à la fois léger et ne réagit pas face au feu, à l’humidité ni même aux insectes. Enfin, la laine de mouton pourtant méconnue comme matériau de construction, est privilégiée dans les zones humides. Peu chère et recyclable, elle protège cependant peu de la chaleur et a tendance à attirer les mites ce qui nécessite un traitement écologique préalable.